Favoriser le test à domicile du VIH

Continuons l’investigation internationale des actualités de la santé mobile… 7%

Au canada, c’est à grâce à une application mobile, HIVsmart!, que la promotion d’un test VIH à auto administration  est possible. L’application a pour objectif d’aider la personne à réaliser le test, à comprendre les résultats et trouver l’aide médicale dont elle a besoin.

Une étude étudiant l’utilisation de cet outil a été réalisé à l’institut de recherche du centre universitaire (santé) McGill à Québec.

98.8% des participants de l’étude ont trouvé l’application utile,

94% la recommanderait à un ami ou partenaire.

Les investigateurs de l’étude ont noté que 99,3% des participants qui ont utilisé l’application HIVSmart!, ont réalisé un auto-test de dépistage du VIH.

Les autres résultats positifs de l’étude concernaient l’évaluation de l’application: est-elle acceptable, utile et recommandable à son entourage. Ces nombres ont ainsi confirmé la question des chercheurs: est ce que les personnes à risque seront utilisatrices d’une application santé pour l’auto-test du VIH ?

Favoriser la détection des personnes susceptibles d’être porteuses du virus ouvrirait la porte au traitement plus précocement. L’intérêt de ce genre d’applications est de fournir l’information aux personnes à l’extérieur des grandes villes, zones où il est parfois difficile de se faire tester pour des raisons de confidentialité.

HIVsmart! is an open-access mobile app that can be used to encourage people in any community to get tested for HIV.

By increasing accessibility, we will demystify the process and empower people to get tested more quickly.

It is this type of innovation that will bring about social change and will have a positive long-term impact on our global health population.

Dr. Nitika Pant Pai, MD., MPH., PhD , Chercheuse à l'Institut du centre santé de l'université McGill (RI-MUHC)

En France, depuis 2015, les auto-tests de dépistage du VIH sont disponibles en pharmacie: AutoTest VIH® et Exacto®. Ils sont performants pour détecter une infection trois mois après le comportement à risque.

L’auto-test est controversé sur le suivi médical après un diagnostic positif. Une personne seule réalisant le test chez elle risque de ne pas poursuivre vers l’étape de confirmation du diagnostic et prise en charge médical. Néanmoins l’application peut permettre de faire un lien entre le kit d’auto dépistage et le soin médical. Les explications relatives à l’infection et les étapes médicales de prise en charge sont rassurantes : des actions sont possibles face à un diagnostic positif.

Pai, N. Pant, M. Smallwood, L. Desjardins, A. Goyette, A. F. Vassal, and R. Thomas. “can an Hivsmart! App-optimized Self-testing Strategy be Operationalized in Canada?.” (2017).

Pai, Nitika Pant, Megan Smallwood, Laurence Desjardins, Alexandre Goyette, Krisztian G. Birkas, Anne-Fanny Vassal, Lawrence Joseph, and Réjean Thomas. “An Unsupervised Smart App–Optimized HIV Self-Testing Program in Montreal, Canada: Cross-Sectional Study.” Journal of medical Internet research 20, no. 11 (2018): e10258.

2019-01-09T15:21:48+00:00Tags: , , , , , |